Un “Pokemon Go” de la biodiversité

Publié le par Source : nationalgeographic.fr

Un “Pokemon Go” de la biodiversité

Déjà lassés de la chasse aux créatures imaginaires Bulbizarre, Roucool et Salamèche ? Bonne nouvelle, vous allez bientôt pouvoir collectionner de vrais végétaux et animaux !

“Pokémon Biodiv”, c’est l’idée de Charles Moszkowicz et Jean-Charles Simonin, deux entrepreneurs montpelliérains à la tête de la start-up Eneo. Le principe ? Le joueur se met dans la peau d’un explorateur et part à la découverte de la faune et de la flore qui l’entoure. Équipé de son téléphone portable, l’utilisateur prend une photo de l’animal ou du végétal qui l’intrigue afin d’accéder à une fiche descriptive. Il pourra ainsi enregistrer sa trouvaille, collectionner les espèces et gagner en expérience. Encore en développement, l’application devrait arriver sur les smartphones l’été prochain, et sera disponible gratuitement.

L’idée est née au début de l’année 2016, après une rencontre avec la Ligue de protection des oiseaux. “Nous voulions trouver ensemble un moyen ludique pour intéresser le grand public à la biodiversité”, explique Jean-Charles Simonin. Pour captiver les plus jeunes, les fondateurs, âgés de 28 ans, se sont inspirés du jeu vidéo “Pokémon”. “Celui auquel nous jouions enfants sur la Game Boy, pas l’application qui a connu un succès fou cet été”, précise-t-il. Pour la petite histoire, le fondateur de la saga Pokémon, le Japonais Satoshi Tajiri, était lui-même un grand collectionneur d’insectes.

Ce projet a valu aux anciens étudiants de Sup’Agro Montpellier d’être lauréats de l’incubateurGreentech Verte, instauré par le ministère de l’Environnement. Les photos et données récoltées par les joueurs seront mis à disposition de la communauté scientifique. Elles devraient apporter de nouvelles informations sur la répartition de la faune et de la flore en France.

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article